jeudi 16 mars 2017

Fête de la francophonie en Chine - Résidence de pâtisserie - Les jours 3 et 4 du concours des jeunes pâtissiers francophones à l'école Belle Vie de Changsha

Mercredi 15 et jeudi 16 mars, nous nous levons très tôt (5h!) pour participer au concours. L'école Belle Vie est à environ 40 minutes de bus de notre hôtel et nous en profitons donc pour terminer notre nuit ;)

Après la préparation des recettes et les pesées du mardi, le mercredi est la plus grosse journée. De 8h à 17h, nous effectuons les cuissons des fonds et préparons les mousses et inserts. Le jeudi matin est consacré à la finalisation: glaçages, poses des décors, etc et à la présentation des gâteaux devant le jury professionnel et public.



Pour l'entremet chocolat, Antoine et moi réalisons une mousse chocolat, un caramel vanille, une dacquoise et un insert vanille. Le gâteau sera floqué avec du chocolat. Pour le décor, Antoine réalise une recette de biscuits gavottes au chocolat que j'ai trouvé très élégante !









Pour l'entremet fruits, la Belgique se défend avec une mousse vanille, un insert fraise et menthe et un biscuit croquant noisette. Pour le décor, nous confectionnons des petits macarons et un décor de chocolat.









A 11h, c'est déjà le passage devant le jury ! La Belgique passe à nouveau en premier car nous suivons l'ordre alphabétique. Pour Antoine et moi, c'est un peu la déception pour notre gâteau fruits car la mousse vanille et l'insert de menthe ont coulés.



Pas le temps de se lamenter car le temps est compté et il faut déjà poser nos gâteaux sur la table de présentation. Pour un concours sans préparation, nous pouvons être fiers de nous ! Tous les pays ont proposé de très beaux gâteaux, dans les délais impartis et en respectant les consignes. 


Le jury professionnel évalue d'abord nos entremets sur le côté visuel. On les sent très concentrés. Nos gâteaux sont ensuite goûtés. 

Pour la Belgique, c'est Antoine qui présente la composition. Viennent ensuite le Canada, la Chine, la France, le Maroc puis en dernier, la Suisse.




Le jury public, composé principalement des journalistes qui nous ont vu travailler depuis lundi, évalue également nos gâteaux. Pour cela, nous avons du découper deux parts de chaque gâteau et les disposer dans de petites assiettes.




Résultat dimanche 19 lors de la soirée de cloture qui aura lieu à l'hotel Wanda !

mercredi 15 mars 2017

Fête de la francophonie en Chine - Résidence de pâtisserie - Le concours des jeunes pâtissiers francophones

Ce mardi 14 mars, la journée commence par un premier petit déjeuner au buffet continental de l'hôtel Wanda où nous séjournons. Nous retrouvons du pain et des viennoiseries ainsi que du café ! Après les œufs et le riz frit de Jinsong, le contraste est total.

Le bus nous emmène ensuite vers notre première journée de compétition par pays. Je fais donc équipe avec Antoine Lecire. Le membre du jury belge est son papa, Johnny Lecire.


Le briefing de début de journée permet de vérifier la faisabilité de nos recettes avec les deux chefs français de l’école, très bienveillants. Ils nous donnent de nombreux conseils et indications tout au long de la journée.






Après nous être habillés (toque de rigueur), nous sommes répartis dans nos cuisines. La Belgique partage l’espace avec nos amis suisses Sara Bezançon et Normand Jubin.


Pour ce premier jour, nous sommes autorisés à préparer toutes les pesées de la dizaine de préparations que nous réaliserons le lendemain pour nos huit entremets de 15 cm et leurs déclinaisons en vingt petits gâteaux : mousse au chocolat, insert, pâte sablée, … Tout le monde est ultra concentré ! 









Au fil de la journée, le groupe est un peu décontenancé par le climat un peu « compète » qui nous est imposé. Bien qu’on nous ait décrit une compétition amicale entre pays, nous sommes déjà jugés sur notre organisation, la propreté, la technique, … Vu le niveau du concours et sa médiatisation, nous sommes dès lors surpris d'avoir eu à préparer nos recettes la veille et à les finaliser le matin même. Ca grince des dents car après l’ambiance colonie de vacances que nous avons connue à Pékin, le changement est un peu brutal.

En fin de journée, nous recevons les commentaires du jury devant les autres équipes. Pas toujours évident… Heureusement, l'équipe prend le temps d'entendre nos inquiétudes et notre inconfort et nous propose des solutions qui nous conviennent. Nous repartons dès lors dans un état d'esprit plus positif.

Fête de la francophonie en Chine - Résidence de pâtisserie - Changsha nous voilà !

Lundi 13 mars, c’est déjà la fin de notre séjour à Pékin. Nous quittons l’école Jinsong à 5h du matin pour nous envoler vers l'école Belle Vie située à Changsha dans la province du Hunan.


Nous quittons l'école entourés des résidents chinois très émus qui nous ont même préparé des cadeaux : thé au jasmin, joli carnet, petites figurines et même des t-shirt personnalisés. Nous sommes très touchés.

Le réveil est difficile car la veille, après un resto tous ensemble le coordinateur du projet, Monsieur Liu, a voulu nous inviter dans un bar où on peut faire du karaoké, la grande mode chez les chinois !

Après un vol de 2h30 perturbé par des turbulences assez violentes, nous sommes emmenés en bus floqué aux couleurs de l’événement par deux représentants de l’Ecole Belle Vie de Changsha venus très gentiment nous chercher à l’aéroport.


Nous sommes invités à manger un délicieux diner dans un beau restaurant du centre de la ville. Nous rencontrons les deux chefs français, Pascal Viret et Cyril Vegnat de l’école Belle Vie qui nous accompagneront durant la semaine. Nous avons également l’occasion de faire connaissance avec Chef Moha, le chef du Maroc, arrivé la veille.


Ensuite, direction l’école Belle vie pour une visite et surtout la conférence de presse. A peine débarqués de l’avion, nous sommes surpris et impressionnés par l’ampleur de l’événement : hôtesses d’accueil, drapeaux, journalistes, … Le consul de France, Philippe Martinet, est présent et marque le lancement de la fête de la francophonie à Changsha avec Madame Peng Cheng, la directrice de l'école.






Encore un peu fatigués par notre courte nuit et le trajet en avion puis en bus, nous ne comprenons pas bien le rôle que nous avons à jouer quand soudain, nous sommes appelés à l’avant. Gloups!




Pour le concours, chaque pays doit réaliser deux sortes d’entremets en goût chocolat et en goût fruits. Chacun devra être réalisé quatre fois en grand et dix fois en petit.

Après la conférence de presse, chaque équipe prend possession des cuisines qui lui sont attribuées durant les deux prochains jours. L'école Belle Vie est incroyable ! Moderne, lumineuse et surtout très très bien équipée. Et puis quelle vue !



Source photo: Ann Rika Martin
Antoine et moi partagerons l’espace avec nos amis suisses : Normand et Sara avec qui Antoine et moi nous entendons très bien.


Nous recevons également une veste de l’école ainsi qu’un tablier et une toque. Notre travail des prochains jours sera en effet réalisé en public. Chaque pays reçoit également des badges à l'effigie de son pays afin de pouvoir être facilement identifié par la presse qui sera présente.


En fin d’après midi, nous reprenons le bus pour découvrir l’hotel Wanda où nous logeons. Il s’agit vraiment d’un très bel hotel. Nous avons vraiment beaucoup de chance d’y séjourner durant une semaine.




Je partage ma chambre avec Sara Bezençon qui vient de Suisse et avec qui, en plus d'un prénom commun, nous partageons le même sens de l'humour. Pour résumer, on rigole tout le temps :D

Lorsque nous nous rendons au souper, nous sommes ébahis par la quantité et la qualité du buffet : légumes frais, fromages, poissons, sushis,… Même si nous avons très bien mangé à Pékin, que ce soit dans les restaurants ou à la cantine de l’école, nous n’avons pas eu l’occasion de consommer ce genre d’aliments depuis très longtemps. Le repas est très joyeux !